Tanguy Stoecklé

Autoportrait Tanguy Stoeckle

Depuis 25 ans, de crépuscules en aubes, je me consacre au monde de la nuit et en particulier, à l’univers étrange et fascinant des chauves-souris. Mes films et photographies sont mes moyens d’expression et de pays en pays je m’efforce de témoigner de ce monde méconnu peuplé d’êtres délicats, sensibles et énigmatiques.

J'aime plonger dans mon sujet et chercher la "petite bête". Je ne suis pas scientifique mais j'aime la recherche, en particulier l'éthologie, tant sur un sujet animal qu'humain. Avec mon dernier film "Une vie de Grand Rhinolophe", j'ai pu pénétrer l'univers des Grands Rhinolophes comme aucun scientifique ne l'avait fait. J'ai ainsi filmé une multitude de comportements et raconté l'histoire d'une femelle et de son jeune. Aujourd'hui ce travail sert à la communauté scientifique.

Pour aller encore plus loin dans mon travail, je viens de créer, en ce début d'année 2016, ma société de production "NOCTILIO Productions".

 

Chronologiquement parlant

 

5 février 1972 : naissance à Nantes.

Pendant 15 ans, il vagabonde le long de la Loire mais aussi dans les forêts de Sologne.

En 1987 et pendant 3 ans, il débute sa vie « active » dans un garage automobile en tant qu’apprenti mécanicien.

En 1989, c’est l’achat du premier appareil photo : un Minolta X700. C’est aussi le retour dans la nature.

En 1990, il s’engage pour 3 ans d’apprentissage en photographie.

En 1991, il obtient son diplôme avec un peu d’avance et démissionne du magasin photo qui l’a embauché.

En 1991, il a l’opportunité de croiser le cinéaste animalier Laurent Charbonnier... et devient son assistant pendant 2 ans.

En 1992, un ami lui fait découvrir les chauves-souris. Elles deviendront l'une de ses grandes passions.

En 1994, il arrive au Parc naturel régional du Luberon en tant qu'objecteur de conscience où il a en charge l’inventaire des chauves-souris.

En 1995, avec des amis il crée l’association Groupe Chiroptères de Provence.

En 1996, l’Agence BIOS l'accueille et diffuse ses photographies.

En 1999, après 4 ans au Parc naturel régional du Luberon, il est embauché au Groupe Chiroptères de Provence.

En 1999, l'agence GAMMA diffuse son reportage "Les ours du Mont Ventoux",

En 1999, il devient lauréat de la Fondation Marcel Bleustein Blanchet pour la Vocation. Les parrains qui ont soutenu Tanguy sont : Hans Silvester, Olivier Grunewald, Eric Alibert, François Leboulenger et Hervé Magnin.

En 2001 et pendant 2 ans, il travaille en Thaïlande sur son reportage "l'or des chauves-souris", publié par les magazines GEO, Newton, Animan...

En 2004 et pendant 3 ans, il réalise son premier film "Au rythme des chauves-souris" qui sera primé au Festival du film animalier de Ménigoute 2007.

En 2005, il est chef opérateur "chauve-souris" pour la série documentaire réalisé par Stéphane Quinson « la symphonie animale » et coproduite par le GCP. Elle sera diffusé sur Arté et France2 début 2006.

En 2008 et pendant 2 ans, il travaille au Kenya sur son reportage « la chauve-souris aux ailes d’or ». Une des photographies obtient un 1er prix au festival de Montier-en-Der 2010 et une autre est lauréate du concours Wildlife Photographer of the Year 2010. Le reportage est en cours de publication.

En 2010, il commence la réalisation d'un nouveau film dans le cadre d

u programme LIFE+ Chiromed qui se déroule en Camargue (fin prévue pour octobre 2013).

En 2011, parallèlement à la réalisation du film, il commence un nouveau reportage photographique sur les chauves-souris de la forêt primaire de Guyane…

En 2012, il réalise les images de chauves-souris à la caméra phantom et à la caméra thermique pour l'émission scientifique de France 5 : "On n'est pas que des cobayes".

En 2013, il est co-auteur-réalisateur de la séquence chauve-souris du film "Le plus beau pays du monde", réalisé par Jacques Malaterre et Frédéric Fougea.

En 2014, après 4 ans de réalisation, il termine son film "Une vie de Grand Rhinolophe" réalisé dans le cadre du programme européen LIFE+ Chiromed. Ce film est récompensé par le Lirou d'or, le Grand Prix du Festival International du Film animalier de Ménigoute 2014.

En 2014, il quitte le Groupe Chiroptères de Provence après 15 ans de missions d'étude et de conservation des chauves-souris, pour se consacrer pleinement à son activité de photographe cinéaste.

En 2015, il commence, en co-réalisation, un nouveau film sur les chauves-souris corse avec la société de production "Les Tambours de Soie".

En 2015, le magazine National Geographic publie son reportage "La chauves-souris aux ailes d'or".

Fin 2015, il crée sa société de production : NOCTILIO Productions